Karen Bouchard

Candidate à la maîtrise en anthropologie, Karen Bouchard complète actuellement l’analyse des enjeux de sécurité liés à la gouvernance de l’eau dans le contexte de changements climatiques auprès de communautés autochtones vivant dans les hautes-terres du nord des Philippines. Elle a participé à une recherche qualitative portant sur les impacts locaux du développement minier à Palawan (Philippines) pour le projet REINVENTERRA du CÉTASE de l’Université de Montréal, et travaille à présent sur l’application du consentement libre, préalable et informé dans le cadre du projet d’extraction minérale de Baffinland Corp., situé à Mary River (Nunavut). Elle poursuivra sa formation universitaire au doctorat en science politique sous la direction de Thierry Rodon en s’intéressant, cette fois, aux problématiques du développement minier dans les régions arctiques.