Noémie Gonzalez-Bautista

jcrop-preview

Candidate au doctorat en anthropologie, Noémie Gonzalez-Bautista s'intéresse aux rapports sociaux entre autochtones et non-autochtones au sein d'un réseau multi-acteur impliqué dans la gestion des feux de forêt. Titulaire d'une maîtrise en sciences de l'environnement de l'Institut national polytechnique de Lorraine et d'une maîtrise en anthropologie de l'environnement du Muséum national d'Histoire naturelle de Paris, elle travaille à faire le pont entre ces disciplines notamment à travers l'étude des rapports sociaux entre humains et non-humains. Noémie s'intéresse également dans ses recherches aux questions de genre et aux approches féministes intersectionnelles. Elle collabore avec la Chaire sur différents projets portant sur les liens entre communautés autochtones et l’exploitation des ressources naturelles.